Business

Markets Point-Down in Europe Ahead of US Inflation (Updated) – 11/10/2022 at 08:29

 (Actualisé avec contrats à terme, ouverture du marché obligataire en Europe,
clôture en Chine)

        * 
      Les principales Bourses européennes attendues en baisse
    

        * 
      Wall Street et Tokyo ont fini dans le rouge
    

        * 
      L'inflation aux Etats-Unis attendue à 8% sur un an
    

  
    par Laetitia Volga
       PARIS, 10 novembre (Reuters) - Les principales Bourses européennes
devraient ouvrir dans le rouge jeudi au lendemain de la clôture en baisse de
Wall Street et dans l'attente des chiffres mensuels des prix à la consommation
aux Etats-Unis, le risque inflationniste et ses conséquences sur la politique
monétaire de la Réserve fédérale (Fed) restant les principales préoccupations
des marchés.
    Les contrats à terme donnent un repli de 0,31% pour le CAC 40 parisien
 .FCHI , de 0,5% pour le Dax à Francfort  .GDAXI , de 0,27% pour le FTSE à
Londres  .FTSE  et de 0,56% pour l'EuroStoxx 50.
    Wall Street a clôturé en nette baisse mercredi alors que l'espoir d'une
massive victoire du camp républicain - dont la politique est jugée plus favorable
aux actions - aux élections de mi-mandat s'est affaibli au fil des heures.     
    En l'absence de résultats définitifs, les investisseurs sont tournés vers la
publication à 13h30 GMT des données sur l'inflation américaine qui ne manqueront
pas d'alimenter les débats sur le rythme du resserrement monétaire de la Fed.
    Les économistes interrogés par Reuters tablent en moyenne sur une
accélération de la hausse des prix à la consommation (CPI) à 0,6% d'un mois sur
l'autre et sur un ralentissement à 8,0% sur un an.
    "Je pense que le plus grand risque est une surinterprétation des chiffres
par les marchés. Il est potential que la publication montre un ralentissement,
sans aucun doute, mais la Fed a déjà communiqué sur la possibilité de hausses de
taux moins élevées à l'avenir sans pour autant renoncer à son orientation
'hawkish'", a déclaré Charu Chanana chez Saxo Markets.
    "Je doute qu'il y ait de la marge pour qu'elle soit plus accommodante que
cela même si l'inflation ralentit, étant donné que nous sommes encore très loin
de cet objectif de 2%", a ajouté la stratège.
    LES VALEURS A SUIVRE :  nL8N3257ZW
    A WALL STREET 
    A la Bourse de New York mercredi, l'indice Dow Jones  .DJI  a cédé 1,95% à
32.513,94 factors, le Standard & Poor's 500  .SPX  a perdu 2,08% à 3.748,8 factors
et le Nasdaq Composite  .IXIC  a reculé de 2,48% à 10.353,175.
    Aux valeurs, Disney  DIS.N , a plongé de 13,16%, sa plus forte baisse depuis
2001, après avoir essuyé de nouvelles pertes imputables à Disney+, son service
de vidéos à la demande.
    Meta Platforms  META.O  a pris 5,2% après l'annonce par le propriétaire de
Facebook de la suppression de 11.000 postes, soit 13% des effectifs, un plan
social de grande ampleur que la path justifie par l'envolée des coûts et la
dégradation du marché publicitaire.  nL8N3254K0
    Les contrats à terme signalent une ouverture de Wall Street en hausse de
0,14% à 0,36% pour le second. 
    EN ASIE 
    Le Nikkei à la Bourse de Tokyo  .N225  a terminé en baisse de 0,98% dans le
sillage de Wall Street et avec le recul de plusieurs grands noms de la cote
après des prévisions décevantes.
    Honda  7267.T  a reculé de 4,03%, la nouvelle prévision annuelle de bénéfice
d'exploitation du constructeur car n'ayant pas été jugée à la hauteur par
les analystes malgré une révision à la hausse. Le concurrent Toyota Motor
 7203.T  a abandonné 1,51%.
    Sumitomo Rubber Industries  5110.T  a chuté de 12,74% et Casio Computer
 6952.T  de 5,71%, le fabricant de pneus et le groupe d'électronique grand
public ayant tous deux abaissé leurs objectifs annuels de bénéfice. 
    En Chine, l'augmentation du nombre de nouveaux cas de COVID-19 et la
faiblesse des données économiques ont pesé sur la tendance.
    Le CSI 300  .CSI300  des grandes capitalisations a perdu -0,77% et le SSE
Composite  .SSEC  de Shanghai -0,39%.
    CHANGES/TAUX  
    Le greenback est en baisse face à un panier de grandes devises  .DXY  (-0,2%)
et l'euro est steady à 1,0019  EUR= . 
    Le bitcoin  BTC=BTSP  reprend 4,72% après avoir chuté la veille à son plus
bas niveau en deux ans, à 15.632 {dollars}, à trigger des déboires de FTX.
    Le directeur général de la plate-forme d'échange de crypto-actifs a annoncé
à ses employés étudier toutes les choices après l'abandon du projet d'achat des
activités hors des Etats-Unis par le rival Binance. 
    Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor à dix ans
 US10YT=RR  recule à 4,0962%. Son équivalent allemand  DE10YT=RR  abandonne près
de deux factors de base à 2,159% dans les premiers échanges.
    PÉTROLE 
    Les cours du pétrole sont orientés en légère baisse en raison des
préoccupations sur l'épidémie de COVID-19 en Chine.
    Le Brent  LCOc1  perd 0,19% à 92,47 {dollars} le baril et le brut léger
américain (West Texas Intermediate, WTI)  CLc1  lâche 0,3% à 85,57 {dollars}.
    PRINCIPAUX INDICATEURS ÉCONOMIQUES À L'AGENDA DU 10 NOVEMBRE: 
 PAYS    GMT    INDICATEUR                     PÉRIODE     CONSENSUS     PRÉCÉDENT
 USA     13h30  Prix à la consommation         octobre     +0,6%         +0,4%
                                                           +8,0%         +8,2%
 USA     13h30  Inscriptions au chômage        sem. au 5   220.000       217.000
                                               novembre                  
 (Laetitia Volga, édité par Bertrand Boucey)
 

.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *